Les villes les plus polluées du monde

Share Button

Vous pensez que l’air dans votre ville est pollué? Alors attendez pour découvrir les 10 villes les plus polluées du monde, où ce que vous respirez est toxique et les conditions s’aggravent de plus en plus, plutôt que de s’améliorer. Pour élaborer la liste, on considère les particules contaminantes PM 2.5, qui sont minuscules et proviennent de sources telles que les véhicules, les usines, les cheminées et les métaux, entre autres.

Le maximum ne doit pas dépasser 10 microgrammes par mètre cube et la façon dont ils sont exprimés est ug/m3. Pour le classement, nous considérons les moyennes annuelles ug/m3. Sans s’attarder plus, nous allons voyager et connaître les 10 villes les plus polluées du monde.

Lucknow, Inde

Lucknow Inde

Lucknow ne rend pas hommage aux quatre premières lettres de son nom (« Luck » est « chance » en anglais), du moment qu’elle est la neuvième ville la plus peuplée de l’Inde et elle a en outre un ug/m3 : 96. Chaotique, la mauvaise infrastructure en matière de transports est un autre facteur responsable de la pollution.

Ahmedabad, Inde

Ahmedabad

La sixième plus grande ville de l’Inde est l’un des plus importants pôles industriels du pays, le développement qu’a connu ces dernières années a engendré un ug/m3 : 100. Les causes de la forte pollution à Ahmedabad seraient principalement  les constructions qui sont effectuées sans contrôle.

Khorramabad, Iran

Khorramabad Iran

Avec plus de 300 000 habitants, Khorramabad est considérée comme une petite ville, mais son indice de pollution ug/m3 : 102 rend l’air presque irrespirable. Alors que l’Iran ne fournit pas beaucoup d’informations, c’est une zone avec des industries telles que le pétrole et les véhicules automobiles très polluantes.

Rawalpindi, Pakistan

Rawalpindi Pakistan

Une ville qui, même s’elle n’est pas la plus importante du pays, mais elle est parmi celles qui poussent trés vite. Rawalpindi, avec un ug/m3 : 107, est une zone des industries textiles et de développement automobile dont les émissions sont responsables de tant de pollution.

Peshawar, Pakistan

Peshawar Pakistan

Peshawar a l’honneur d’être une des plus anciennes villes d’Asie et le déshonneur d’être parmi les six villes plus polluées dans le monde entier, avec un ug/m3 : 111. Les raisons seraient le brûlage des déchets industriels, un grand parque automobile sans entretien requis, et les industries actives dans cette ville.

Karachi, Pakistan

karachi

Karachi est la ville la plus grande et la plus peuplée du Pakistan, mais aussi aussi la plus polluée du pays, avec un ug/m3 : 117. La croissance rapide et la mauvaise organisation de cette ville, les constructions précaires, les véhicules en mauvais état et les grandes émissions industrielles sans contrôle, sont à blâmer pour un tel niveau de pollution.

Raipur, Inde

raipur

Grâce à son orientation industrielle, qui repose sur l’exploitation minière, combustible, charbon et l’acier, la ville de Raipur a un ug/m3 : 134.

Gwalior, Inde

Gwalior, Inde

Près de Delhi, Gwalior a un ug/m3 : 144. Son haut niveau de pollution est dû à sa réputation comme un centre industriel très important dans le pays, en combinant différents processus productifs et leurs effets toxiques sur les ondes.

Patna, Inde

patna

Avec 2 millions d’habitants, personne n’imagine qu’une “petite” ville selon les standards de l’Inde, est tellement polluée avec une ug/m3 : 149. La cause est attribuable à  l’essor industriel que connaît  Patna, avec des bâtiments qui s’élèvent de nombreuses particules, ainsi que les émissions industrielles et des véhicules.

Delhi, Inde

delhi

Delhi, la deuxième plus grande ville de l’Inde, est la plus polluée dans le monde entier, avec un ug/m3 : 153. Ces particules toxiques ont leur origine dans le nombre élevé de véhicules et les industries installées dans cette métropole.

La question qui se pose est: pourquoi  neuf des dix villes les plus polluées au monde se trouvent en Inde et au Pakistan ? se sont deux pays qui, ces dernières décennies, ont développé une grande évolution d’industrialisation, mais sans urbanisme ni politiques environnementales pour empêcher les débris de l’air sale.

Il y a quelques Années, la Chine a été le chef de file parmi les pays ayant l’air le plus sale, mais grâce à l’intervention des autorités, le géant asiatique s’est amélioré, même s’il n’est pas loin dans le classement des villes les plus polluées du monde, des lieux où la respiration est un véritable défi.

 

 

 

 1,981 total views,  1 views today

Share Button
(Visited 26 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *