Des scientifiques découvrent pourquoi les cris humains sont angoissants

Share Button

Imaginez que vous êtes tranquille et soudain vous entendez un cri humain  crève-cœur. Vous sentez probablement quelque craintes, la nécessité de connaître la raison provoquant le cri, ou aider à la personne manifestant le besoin. Un groupe de scientifiques a mit en question la raison de cette peur après avoir entendu un cri humain et les émotions qu’elle suscite en nous.

Les sons

Les cris sont une forme de communication qui informe les autres que nous sommes en danger. Des scientifiques de l’Université de New York ont écouté des cris intégrés dans des vidéos et films sur YouTube, ainsi que les cris de bénévoles. Il était nécessaire d’expliquer pourquoi ils diffèrent des autres bruits haut et fort.

Quand ils ont étudié l’action des neurones auditifs, ils se sont rendu compte que les cris activent certaines informations acoustiques qui ne sont pas nécessaires pour la communication. Il est similaire à ce qui se passe avec les alarmes de voiture et autres bruits similaires. Tout est attribuable à une propriété appelée rugosité, qui a une relation avec le changement de vitesse du volume d’un son.

Les cris changent très rapidement, passant de 30 à 150 Hz. Dans une conversation habituelle, le volume atteint entre 4 et 5 Hz. Les scientifiques ont découvert que les cris avec rugosité plus élevée sont ceux qui causent plus de peur, car ils impliquent l’amygdale cérébrale, une structure essentielle pour ce qu’est la capacité de ressentir les émotions.

La peur

Les scientifiques ont découvert que la rugosité est un attribut qui pourrait s’avérer un avantage évolutionnaire. Les cris activent la peur beaucoup plus rapidement que lorsque nous voyons quelque chose et la traitant dans notre cerveau. Cependant, elle n’est pas une qualité exclusive des cris humains, car les alarmes et autres sons similaires réveillent la même réponse.

En outre, les cris que nous entendons d’un film de terreur non seulement activent la peur, mais qui, en stimulant l’amygdale libèrent des endorphines, qui nous procurent du plaisir. Maintenant qu’ils ont découvert cela, les scientifiques seront concentrés à l’avenir sur les cris d’un bébé, ce qui est inné et très intéressant, pour savoir si sa robustesse réveille les mêmes émotions.

 877 total views,  1 views today

Share Button
(Visited 2 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *