Le PSG s’effondre face à Newcastle : les choix controversés de Luis Enrique

Share Button

Le PSG a subi une défaite cuisante sur le terrain de Newcastle mercredi (4-1) lors de la 2e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Alors que les joueurs parisiens ont livré leur pire performance de la saison, les choix tactiques de Luis Enrique n’ont pas non plus été à la hauteur. Dès le début, la formation en 4-2-4 a semblé être un mauvais choix, mais l’entraîneur espagnol a persisté.

Le Jeu : Paris Dépassé

C’était un rêve pour Newcastle, mais un cauchemar pour Paris. Sous la pression constante des Magpies en première période, le PSG, qui évoluait en 4-2-4, a été coupé en deux et n’a pas réussi à trouver de relais au milieu de terrain, laissant ses attaquants esseulés. Les erreurs individuelles se sont multipliées, et les Magpies n’ont pas manqué l’occasion de les exploiter, en utilisant des tactiques simples mais efficaces en Ligue des champions.

Même lorsque les Anglais ont ralenti leur pressing et que Paris avait plus de temps, l’équipe n’a pas réussi à trouver la clé du jeu. Le but de Lucas Hernandez n’a que légèrement stimulé les Parisiens, et la défaite s’est transformée en humiliation avec un dernier coup de canon de Fabian Schär.

Les Joueurs : Des Attaquants en Déroute, la Puissance Collective des Magpies

Peu de joueurs parisiens se sont démarqués à St James’ Park. Lucas Hernandez a été le moins en difficulté en défense et a marqué un but de la tête. Warren-Zaïre Emery a montré du caractère et a distribué une superbe passe décisive. Ousmane Dembélé a été actif mais imprécis. Gianluigi Donnarumma a réalisé quelques arrêts de classe, mais aurait pu mieux faire sur le troisième but anglais.

Du côté des Magpies, peu de joueurs se sont particulièrement distingués, mais Bruno Guimaraes a rappelé aux fans de l’OL de bons souvenirs. Dans l’ensemble, l’équipe a bien fonctionné, même en l’absence de plusieurs titulaires, démontrant la force collective de l’équipe.

Le Facteur X : Quel Rôle a Joué la VAR ?

Le deuxième but des Magpies a fait l’objet d’un examen minutieux par la VAR, et la décision qui en a résulté a pu surprendre. Bien que hors-jeu n’ait pas été signalé, Jamaal Lascelles a touché le ballon de la main lors de son duel avec Hakimi. Normalement, de telles mains devraient être sanctionnées automatiquement, mais ce ne fut pas le cas. Si le score avait été de 1-0 à la mi-temps, l’issue du match aurait pu être différente.

La Statistique : 1

Aucun club français n’avait perdu lors de la première journée des trois compétitions européennes, mais c’est le PSG qui a été le premier à perdre, de manière assez nette qui plus est. Une surprise par rapport aux attentes.

La Question : Pourquoi Luis Enrique n’a-t-il pas changé de tactique ?

Après des performances décevantes contre Marseille (4-0) et Clermont (0-0), Luis Enrique a opté pour le schéma très offensif en 4-2-4 pour la troisième fois consécutive, la première fois en Ligue des champions. C’était un choix ambitieux sur le papier, mais il s’est avéré être un échec sur le terrain.

Aligner Mbappé, Ramos, Kolo Muani et Dembélé avait de l’allure, mais encore fallait-il pouvoir les trouver, ce qui a été rarement le cas. Les quatre attaquants étaient brouillons, timides et peu inspirés. Aligner quatre attaquants ne garantit pas automatiquement un jeu offensif, et cette défaite en est la preuve : le PSG n’a cadré que deux tirs à St James’ Park.

Dans ce contexte, il est difficile de comprendre pourquoi Luis Enrique n’a pas modifié sa tactique. Plutôt que d’ajouter un milieu de terrain supplémentaire pour rééquilibrer l’équipe, il a effectué des remplacements poste pour poste. Rien n’a changé dans le contenu du jeu. La plupart des Parisiens n’étaient pas à la hauteur, mais l’entraîneur n’a pas non plus apporté les bons ajustements.

 424 total views,  1 views today

Share Button
(Visited 54 times, 1 visits today)

Leave a Reply