L’Europe serre la vis sur les batteries de smartphones : Apple en ligne de mire ?

Share Button

Les batteries, indispensables et polluantes à la fois Comment passer une journée sans utiliser un appareil doté d’une batterie ? C’est probablement l’objet technologique le plus essentiel de notre quotidien. La demande en batteries a explosé ces dernières années. Depuis 2010, la production de lithium, un élément crucial dans leur fabrication, a quadruplé dans le monde. La dépendance envers les pays producteurs de batteries pose problème, mais c’est leur impact environnemental qui est le plus préoccupant.

Que ce soit lors de l’extraction des matériaux, de l’utilisation des batteries ou de leur dégradation dans la nature, tout le cycle de vie doit être pris en compte. Force est de constater que tout n’est pas rose. C’est pourquoi l’Union européenne s’est mobilisée pour accélérer la transition vers une utilisation plus responsable des batteries.

L’UE contre l’iPhone et les autres : comment cela va-t-il se terminer ? Le 10 juillet 2023, le Conseil de l’Europe a adopté une nouvelle législation qui resserre les contraintes sur l’utilisation des batteries sur le territoire européen.

Comme l’a déclaré Teresa Ribera, ministre de la transition écologique en Espagne :

“Les batteries sont essentielles pour le processus de décarbonisation et la transition de l’UE vers des modes de transport sans émissions. En même temps, les batteries en fin de vie contiennent de nombreuses ressources précieuses, et nous devons être capables de réutiliser ces matières premières plutôt que de dépendre de pays tiers pour notre approvisionnement. Les nouvelles règles favoriseront la compétitivité de l’industrie européenne et garantiront que les nouvelles batteries sont durables et contribuent à la transition écologique.”

Mais quelles sont ces nouvelles règles ? Tout d’abord, elles concernent les batteries portables provenant de véhicules électriques, industriels et de moyens de transport légers tels que les trottinettes électriques. Ces règles prennent en compte l’ensemble du cycle de vie de la batterie. Voici les grandes lignes :

  • Collecte des batteries usagées par les fabricants (63% d’ici 2027 et 73% d’ici 2030)
  • Collecte du lithium des batteries usagées (50% d’ici 2027 et 80% d’ici 2031)
  • Niveaux minimum de composants recyclés (16% pour le cobalt, 85% pour le plomb, 6% pour le lithium et 6% pour le nickel)

Mais la mesure la plus importante est la suivante :

Le règlement prévoit qu’à partir de 2027, les batteries intégrées aux appareils portables devront être amovibles et remplaçables par le consommateur, ce qui laisse suffisamment de temps aux fabricants pour adapter la conception de leurs produits à cette exigence. Il s’agit d’une disposition importante pour les consommateurs. Les batteries des moyens de transport légers devront pouvoir être remplacées par un professionnel indépendant.

Cela signifie-t-il qu’Apple sera contraint de rendre ses iPhone “ouvrables” comme les anciens téléphones portables, permettant à chacun de changer facilement la batterie ? Rien n’est moins sûr. Apple a déjà contourné les règles avec son programme de réparation qui pousse les clients à louer des machines encombrantes pour réparer leur iPhone, et il est probable qu’ils fassent de même pour le remplacement des batteries. L’avenir nous le dira.

 340 total views,  1 views today

Share Button
(Visited 51 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *