Super Mario Bros. Wonder : Une Approche de la Difficulté à la Fois Subtile et Ludique

Share Button

Au lieu de choisir une difficulté binaire, le jeu Nintendo Switch, Super Mario Bros. Wonder, vous propose une gamme d’options pour personnaliser votre expérience.

La plupart des jeux classiques vous obligent à sélectionner un mode de difficulté dès le début. Vous devez choisir entre le mode facile et le mode difficile, et au fur et à mesure de votre progression, vous avez la possibilité de passer de l’un à l’autre. Cette approche est utile, car il est souvent difficile de déterminer quel mode vous convient le mieux dès le départ. Cependant, Super Mario Bros. Wonder ne vous impose pas ce choix. En fait, il n’a pas de paramètres de difficulté traditionnels du tout. Pourtant, sa manière d’aborder la difficulté est l’une des plus rafraîchissantes que j’aie jamais rencontrées. Elle est à la fois subtile, puissante et ludique, à l’image du reste du jeu.

La principale caractéristique de cette approche réside dans les personnages que vous pouvez incarner. Les personnages principaux, comme Mario et ses amis, sont fondamentalement similaires, mais il existe quelques personnages spéciaux, tels que Nabbit et les différentes versions de Yoshi, qui servent de mode facile par défaut. Aucun d’entre eux ne peut être blessé, et dans le cas de Yoshi, vous bénéficiez d’un saut amélioré et d’une attaque supplémentaire grâce à sa langue extensible. D’autres personnages ont la possibilité de monter sur un Yoshi ; j’ai utilisé cette fonctionnalité avec succès pour aider mon enfant de huit ans à franchir des séquences de plates-formes particulièrement périlleuses.

C’est un bon point de départ, mais le jeu va encore plus loin. Les badges sont l’élément le plus remarquable de cette approche. Ce sont des compétences spéciales que vous pouvez débloquer et équiper. Vous ne pouvez en utiliser qu’un à la fois, mais ils sont assez puissants. Certains vous permettent de sauter plus haut ou de courir plus vite, tandis qu’un autre vous donne une vigne rétractable qui équivaut à un grappin. D’autres sont plus adaptés aux débutants : le badge “Ajouter des blocs !” insère des blocs supplémentaires pour rendre les phases de plate-forme moins stressantes, tandis que le badge “Saut de sécurité” vous permet de rebondir hors de gouffres dangereux remplis de lave ou de pointes, mais une seule fois par chute.

De plus, la structure du jeu offre une grande flexibilité. Contrairement à certains de ses prédécesseurs, Super Mario Bros. Wonder ne vous oblige pas à suivre les niveaux dans un ordre spécifique. Vous avez généralement plusieurs options à tout moment. Certaines étapes peuvent même être totalement ignorées, et d’autres peuvent être complétées à différents degrés. Vous pouvez obtenir plus d’avantages en découvrant tous les secrets, par exemple, mais cela n’est pas nécessaire pour terminer le jeu. De plus, les niveaux sont notés en étoiles, ce qui vous permet de vous préparer mentalement aux niveaux les plus difficiles.

Lorsque tous ces éléments sont combinés, cela vous permet de personnaliser votre expérience de jeu selon vos préférences. Si vous préférez un jeu Super Mario traditionnel, vous pouvez ignorer les badges. Si vous avez juste besoin d’un peu d’aide, vous pouvez temporairement équiper le badge “vigne grappin” pour effectuer un saut qui vous a frustré pendant des heures. Ou peut-être êtes-vous un débutant qui a besoin du badge “blocs supplémentaires” et de la sécurité offerte par Yoshi. Cette flexibilité est particulièrement appréciable en multijoueur, car les personnages plus indulgents permettent aux joueurs moins expérimentés de suivre le rythme de leurs amis.

Ce type de liberté offre une approche moins binaire de la difficulté, qui correspond parfaitement à l’esprit de Super Mario Bros. Wonder, un jeu débordant de créativité. Il regorge littéralement d’idées, y compris pour permettre à chacun de s’amuser.

 533 total views,  1 views today

Share Button
(Visited 94 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *