Super ordinateur utilisé pour prédire les changements climatiques consomme l’énergie 200 000 foyers

Share Button

Quand je quitte ma maison au matin, je ne sais jamais quelle veste je dois porter car le climat devient plus en plus fou, des pluies au printemps et des chaleurs infernales en automne. Madison Bumgarner Jersey Avec le réchauffement planétaire, il est plus difficile de prédire ce qui arrivera avec l’environnement. zalando new balance uomo saldi   Plusieurs scientifiques en météorologie et informaticiens, essayent de fabriquer un ordinateur qui permet de prédire le changement climatique et ses effets, mais ils se sont rendus compte que pour faire ses calculs, une supère machine consommera la même énergie que 200 000 maisons: soit $ 20 millions de dollars par an. Pour prévoir le changement climatique, un ordinateur émet des équations physiques, la dynamique des fluides et interaction chimique. scarpe asics running online Ces calculs sont si nombreux qu’il faudrait plusieurs semaines et nécessitent ensuite de les recalculer des centaines de fois plus avec d’autres variables. Uniquement un ordinateur 100 fois plus rapide que le plus puissant des ordinateurs dont nous disposons jusqu’à présent, peut effectuer ses opérations.

  • NIKE LUNARGLIDE 8
  • Ses machines méga puissantes sont appelées exascale et peuvent effectuer 1 billion de calculs par seconde, mais consomment beaucoup d’énergie. Les climatologues sont entrain d’attendre que des machines qui consomment moins d’énergie qu’un exascale se développent. billige Nike sko norge Krishna Palem, spécialiste en informatique, a une idée pour effectuer ses calculs sans beaucoup de dépenses.

  • Air Max 90 Donna 2017
  • Il croit que si les transistors qui augmentent la précision sont éliminés, la consommation d’énergie tomberait et procédures se feront d’une manière plus rapide. nike tn pas cher   Krichna Krishna Palem “En général, les calculs scientifiques tels que les modèles météorologiques et climatiques sont intrinsèquement imprécis. new balance 993 denmark Nous avons montré que les techniques inexacts d’ordinateurs utilisés n’a pas pourquoi à miner la qualité de la simulation météorologique et climatique”. Palem a déclaré que même si les calculs ne sont pas si précis, ils peuvent tout de même servir ; De toute façon, il y a toujours des marges d’erreurs.

    Share Button
    (Visited 3 times, 1 visits today)

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *