Un XV de France frustré par une victoire poussive sur l’Uruguay

Share Button

C’est un XV de France empli de frustration qui a battu l’Uruguay, sans jamais se mettre en route, jeudi à Villeneuve-d’Ascq. Son succès 27-12 ne traduit pas l’écart de niveau attendu, entre une équipe favorite de la Coupe du monde et une cylindrée à l’ambition bien moindre. Les Bleus et leurs supporters aspirent à mieux. Fabien Galthié aussi, même s’il préfère relativiser, de manière cartésienne.

Sekou Macalou a notamment regretté : “On n’a pas pu se lâcher comme on voulait.”

Fabien Galthié a déploré ce sentiment d’inachevé : “Les joueurs, on a envie qu’ils s’amusent, qu’ils jouent, qu’ils soient heureux.”

Abonnez-vous à Eurosport pour suivre la Vuelta.

De là à dire que le sélectionneur français était déçu ? “C’est vous qui employez le mot décevant. Je suis satisfait de la victoire”, a-t-il rétorqué à l’un de nos confrères. Comme frustré, lui aussi, d’avoir à rappeler qu’un succès, même poussif, est de fait réjouissant : “On n’est pas là pour faire des démonstrations, rendre des copies propres, a argumenté le coach des Bleus. Respectons l’adversaire.”

“Ça fait chier”, a pesté Paul Boudehent, selon qui le XV de France n’a pas réussi à s’exprimer comme il le souhaitait. “Bravo à eux”, glisse-t-il même en direction des Uruguayens, renforçant le paradoxe entre des vainqueurs penauds et des battus dont tout le monde a salué la valeur. Ces derniers ont même été applaudis par le public, qui n’a pas débordé d’enthousiasme lors du tour d’honneur des Bleus.

 516 total views,  1 views today

Share Button
(Visited 43 times, 1 visits today)

Leave a Reply